Comment bien choisir ses fenêtres ?

Comment bien choisir ses fenêtres ?

Pour bien choisir ses fenêtres, il faut se poser les bonnes questions. En effet, il est nécessaire d’interroger la qualité des matériaux, du vitrage et du mécanisme d’ouverture. Ces éléments sont des critères à évaluer pour sélectionner ses menuiseries. 

Choix du matériau et du vitrage

Le matériau détermine l’esthétique, le coût et la résistance des fenêtres. Ainsi, si vous recherchez un outil facile à entretenir qui présente une performance thermique et phonique appréciable, vous pouvez opter pour des dispositifs en PVC. Mais, si vous désirez installer des fenêtres durables et recyclables, choisissez celles qui sont faites en bois. D’ailleurs, elles apporteront beaucoup de charme et de l’authenticité à votre demeure. D’autre part, il est préférable de poser des menuiseries en aluminium si la surface à couvrir est très grande. Au niveau du vitrage, il est de plus en plus conseillé de miser sur un modèle épais pour profiter d’une bonne isolation et d’une protection renforcée. D’un autre côté, vous pouvez demander un vitrage acoustique, antieffraction ou encore opaque. Votre décision dépend essentiellement de vos besoins et de votre environnement. Ceci dit, découvrez une gamme de fenêtres origines France.  

A lire également : Quels sont les avantages des portails PVC ?

Choix du type d’ouverture 

Le mécanisme choisi pour les fenêtres est lié au lieu où elles doivent être installées. En d’autres termes, il est impératif de prendre en compte la configuration de la pièce concernée et l’espace de débattement qui est prévu. Concrètement, pour une chambre ou une pièce à vivre, le menuisier recommande généralement des dispositifs à battants ou panoramiques puisqu’ils s’ouvrent vers l’intérieur ou vers l’extérieur. Cependant, il faut prendre des ouvertures à soufflet ou oscillo-battantes pour une salle de bain ou une cuisine. Si la pièce est sombre et étroite comme un couloir de rez-de-chaussée, il faut choisir des fenêtres fixes. Si l’ouverture est grande et encombrée, il faut poser celles qui sont coulissantes. 

Critères de performance énergétique à prendre en compte

Le choix des fenêtres ne doit pas se limiter à leur esthétisme ou à leur fonctionnalité. Il est primordial de prendre en compte les critères de performance énergétique afin d’optimiser l’efficacité thermique de votre habitation tout en réduisant vos dépenses énergétiques.

A lire en complément : Rénover sa maison sans se ruiner : c’est possible ?

Il faut prêter une attention particulière au coefficient Uw (ou Ud) qui mesure la capacité d’isolation thermique des fenêtres. Plus ce coefficient est bas, meilleure sera l’isolation. Privilégiez des vitrages à faible émissivité et avec un double ou triple vitrage pour une meilleure isolation phonique et thermique.

Le facteur solaire g (ou facteur g) doit aussi être pris en compte. Ce dernier indique la quantité d’énergie solaire transmise par les fenêtres vers l’intérieur. Un facteur g plus élevé permettra ainsi de bénéficier davantage du gain gratuit apporté par le soleil pendant les périodes hivernales.

N’oublions pas que les joints jouent un rôle crucial dans la performance thermique des fenêtres. Optez pour des joints efficaces afin d’éviter toute infiltration d’air parasite et ainsi limiter les déperditions calorifiques.

Pour finir, sachez qu’il existe différents labels garantissant la qualité et la performance énergétique des fenêtres tels que le label CEKAL ou encore NF CSTBat Fenêtre PVC/Aluminium/Bois.

Maintenant que vous êtes informé des critères de performance énergétique à prendre en compte, vous pourrez faire un choix éclairé et garantir une isolation thermique optimale pour votre habitation. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel du secteur pour choisir les fenêtres qui correspondent le mieux à vos besoins.

Les différents traitements de surface pour une meilleure durabilité

Au-delà des critères de performance énergétique, un autre aspect essentiel à prendre en compte lors du choix de vos fenêtres est la durabilité. En effet, pour assurer une longévité maximale à vos menuiseries, vous devez utiliser des traitements de surface adaptés.

Le premier traitement qui mérite d’être mentionné est celui relatif aux finitions. Les fenêtres peuvent être recouvertes d’une couche protectrice afin de préserver leur apparence et leur résistance face aux intempéries. Parmi les finitions couramment utilisées, on retrouve la peinture microporeuse ou le revêtement en PVC renforcé. Ces traitements offrent non seulement une protection contre l’usure, mais aussi une facilité d’entretien considérable.

Une autre option intéressante pour améliorer la durabilité de vos fenêtres réside dans l’anodisation. Ce procédé consiste à créer une couche protectrice sur l’aluminium par oxydation contrôlée. L’anodisation permet donc de renforcer la résistance aux rayures et à la corrosion, tout en préservant l’apparence originale des menuiseries.

Si vous optez plutôt pour des fenêtres en bois, il existe aussi des traitements spécifiques pour augmenter leur résistance et leur longévité. Le plus connu est certainement le traitement autoclave, qui consiste à plonger le bois dans un bain imprégnant antifongique et insecticide avant sa mise en œuvre. Cette méthode protège efficacement le bois contre les attaques biologiques telles que les insectes.