Défiscalisation

Quel statut pour gestion locative ?

Pour un propriétaire, il peut parfois être difficile de gérer ses biens immobiliers. En fait, sans gestion réfléchie, la situation peut rapidement se transformer en cauchemar. À ce stade, la gestion de ce type de richesse sera le domaine d’activité d’une société de gestion immobilière.

Comment développer ce type d’activité ? Quelles sont les conditions pour créer votre propre société de gestion ? Dans cet article, LegalVision répond à toutes vos questions.

A lire aussi : SCI et défiscalisation

Résumé

I/ Définition et défis d’une société de gestion immobilière II/ Les caractéristiques d’une société de gestion immobilière III/ Guide pour la création d’une société de gestion de biens

I/ Définition et défis d’une société de gestion immobilière

A) Définition

Une société de gestion immobilière est une entreprise dont l’activité est principalement axée sur la gestion d’actifs pour le compte de tiers, qu’ils soient individuels ou non.

A voir aussi : Comment est finance le déficit budgétaire ?

En termes d’activités, ce type d’entreprise peut offrir :

  • services de gestion locative ;
  • acheter, voir vente de biens de confiance.

Par conséquent, la clientèle cible sera spécifiquement celle des propriétaires ou propriétaires. En bref, les détenteurs d’actifs immobiliers.

Par conséquent, compte tenu du type de services offerts, les sociétés de gestion immobilière ont nécessairement unmandat de gestion.

Dans la pratique, ces entreprises connaissent plusieurs qualifications :

  • gestionnaire des biens ;
  • société de gestion locative ;
  • société de location immobilière ;
  • agence immobilière.

Enfin, les gens qui travaillent dans ces entreprises, seront rémunérées en fonction des frais de gestion locative, par exemple, ou par commission.

B) Questions

En général, la gestion de patrimoine exige beaucoup de prudence. En fait, les paris sont tels qu’une société de gestion doit avoir une parfaite connaissance de l’état du marché immobilier.

Vous devez évaluer les risques financiers et déterminer la capacité budgétaire des propriétaires.

En amont, les conséquences peuvent être assez graves . Au-delà de l’aspect « état du marché immobilier », le patrimoine populaire est également en jeu. En outre, un déséquilibre dans la gestion de celui-ci conduit à un déséquilibre général dans la vie des personnes touchées.

De plus, sans parler de la faillite ou de la faillite, ces personnes cherchent surtout à éviter un sentiment d’insécurité financière.

Conclusion, si vous le souhaitez créer une société de gestion immobilière, faire valoir à vos clients que vous serez en mesure d’assurer la durabilité de leurs actifs.

II/ Les caractéristiques d’une société de gestion immobilière

Tout d’ abord, commençons par le contexte suivant : un propriétaire immobilier décide d’ordonner à l’entreprise de s’occuper de la gestion de ses actifs immobiliers.

Il peut s’agir de la gestion d’appartements, de maisons, de villas, de parkings ou de locaux commerciaux ou commerciaux. En général, c’est ainsi qu’une société de gestion immobilière fonctionne.

A) La forme d’une société de gestion immobilière

Si vous voulez commencer votre propre activité de gestion, prenez le temps d’étudier la situation. Financièrement tout d’abord, n’hésitez pas à demander de l’aide sur la mise en place d’un plan d’affaires. Pour plus d’informations sur ce document de référence, nous vous invitons à consulter notre article dédié.

Donc, et surtout, en fonction du contexte, vous devrez choisir une forme de société. Par exemple, vous pouvez être seul lorsque vous souhaitez créer la société. Dans ce cas, vous optez pour une entreprise individuelle (UE/SASU). Inversement, si vous êtes plusieurs personnes souhaitant mener une activité de gestion conjointe, vous optez pour une entreprise multipersonnel (SARL/SAS ). Dans la pratique, des agences immobilières seront créées en SARL ou EURL (en fonction du nombre de membres).

En SARL/EURL, la constitution du capital doit comporter au moins un euro. Quant aux associés, il sera tout à fait possible d’en ajouter plusieurs. Contrairement aux leaders, tous ceux qui auront le partenaire de qualité n’apparaîtront pas dans les Kbis.

Vous pouvez également opter pour SAS (Simplified Stock Company) en présence de plusieurs partenaires, ou SASU par défaut. Un petit avantage pour cette forme de entreprise, si les gestionnaires ne paient pas de salaire, ils n’auront pas à payer des cotisations de sécurité sociale (dans le cadre du régime SARL/EURL, une contribution au RSI est imposée).

À ce stade, vous pouvez vous référer à l’article suivant : Transformation du sas en sarl.

( B) L’objet d’une société de gestion immobilière

En ce qui concerne la gestion des loyers, les différentes missions appuyées par un gestionnaire d’actifs sont les suivantes :

  • rechercher et signer avec les locataires ;
  • estimation de la valeur locative et révision du loyer ;
  • la communication et la publicité des annonces de biens locatifs ;
  • Prise en charge des dossiers clients
  • recouvrement des loyers et remboursement mensuel (avec un compte rendu détaillé des dépenses et des revenus) ;
  • l’ entretien et la réparation des biens loués (par des entrepreneurs) ;
  • rédaction de tous les contrats de location ou d’inventaire,
  • etc.

Enfin, il convient de rappeler que l’activité d’une société de gestion immobilière est une activité commerciale. En conséquence, contrairement aux sociétés civiles et immobilières, les gestionnaires immobiliers peuvent s’occuper de la vente et de l’achat de biens immobiliers.

( C) Obtention d’un mandat de gestion

En raison de la gestion transmise par les actionnaires, la gestion impliquera nécessairement l’autonomisation, ce qu’on appelle le mandat de gestion .

Dans la pratique, le mandat de gestion a pour objet d’accorder le pouvoir d’administrer tout ou partie de ses biens immobiliers. Le mandat devrait également être établi sous la forme d’un contrat écrit. Bien sûr, il doit être signé par les deux parties et écrit en 2 exemplaires .

En outre, le mandat de gestion indiquera les missions devant être déléguées au gestionnaire des biens, exemple :

  • la recherche de locataires (et l’étude de leur solvabilité) ;
  • la signature de baux ou baux commerciaux ;
  • la collection de location…

En bref, il détaille les différentes tâches qui peuvent être effectuées par la société de gestion immobilière.

III/ Guide pour la création d’une société de gestion de biens

A) La rédaction des statuts

La rédaction des statuts est l’une des étapes les plus importantes dans le processus de création de toutes les entreprises, y compris la société de gestion immobilière. Ceux-ci doivent, en fait, comprendre un ensemble d’informations obligatoires qui comprennent :

  • la forme de l’entreprise ;
  • la durée (ne peut excéder 99 ans) ;
  • le nom social ;
  • Le siège social ;
  • l’ objet de la société ;
  • le montant du capital social.

En outre, il convient de noter que pour sociétés de gestion immobilière, l’objet corporatif doit être établi avec précision. Par conséquent, vous devrez prendre en compte l’activité ou les activités de gestion pertinentes.

B) Obtention d’une carte immobilière professionnelle

Deuxièmement, pour mener une activité de gestion immobilière, il est obligatoire d’obtenir une carte immobilière professionnelle. En effet, l’exercice de la profession d’agent immobilier est régi par la loi Hoguet du 2 janvier 1970, qui exige l’obtention d’une carte professionnelle. Depuis le 1er juillet 2016, il est émis par les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI). Pour obtenir cette carte, certaines conditions doivent être remplies.

1. Abonnez-vous à une garantie financière

Tout d’abord, une garantie financière doit être retirée. Il s’agit d’un certificat qui garantit la capacité financière et technique de l’entreprise à gérer les actifs en question dans le marché financier.

2. Obtenir une assurance RCR

De plus, vous devez souscrire une assurance responsabilité civile et professionnelle (RCR). En fait, il est préférable d’assurer le professionnel en cas de dommages causés pendant le fonctionnement de l’entreprise.

3. Respectez les 3 conditions suivantes :

La société doit d’abord être inscrite au Registre des sociétés et des sociétés (RCS). De plus, le ou les partenaires doivent être les détenteurs de :

  • d’ un diplôme délivré par l’Etat (BAC 3 ; BTS…)
  • ; une carte immobilière professionnelle ou un certificat d’autorisation.

Enfin, les personnes qui ont fondé la société ne seront pas assujetties à l’interdiction ou à l’impossibilité d’exercer leur activité.

C) Procédure d’enregistrement

Pour la procédure d’enregistrement d’une société de gestion immobilière, il est nécessaire d’accomplir les mêmes formalités et procédures requises pour toute société (SAS ou SARL). Par conséquent, il est nécessaire :

  • publier un avis de constitution dans un journal ayant droit à des annonces légales ;
  • soumettre un dossier de constitution en société auprès du CFE.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre article sur les étapes à suivre pour démarrer une entreprise.

C’ est bon de savoir :

Bénéficiez d’un soutien juridique et créez votre entreprise en 48H avec LegalVision uniquement.

Sources

Lois :

  • Loi n° 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les conditions de conduite des activités liées à certaines transactions relatives à l’immobilier et à la propriété commerciale

Décrets :

  • Décret n° 72-678 du 20 juillet 1972 fixant les conditions d’application de la loi n° 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les conditions exerçant des activités liées à certaines transactions relatives à des bâtiments et à des biens commerciaux