Comment entretenir votre toiture dans une région au climat rude ?

Comment entretenir votre toiture dans une région au climat rude ?

Pour profiter du confort douillet de votre habitation toute l’année, il ne suffit pas de s’occuper de l’intérieur : l’extérieur aussi est très important. C’est particulièrement vrai pour la toiture, qui est l’un des éléments les plus exposés aux aléas météorologiques, notamment dans des régions où ces derniers sont extrêmes. Pour que votre toiture résiste durablement, il est donc important d’adopter certaines habitudes. En voici certaines qui peuvent faire la différence.

Conseils d’entretien des toitures pour les climats froids

Dans de nombreuses régions de France, le froid et d’autres facteurs peuvent entamer petit à petit l’intégrité de votre toit. C’est par exemple le cas de l’apparition de mousse et de champignons sur le toit, due à l’humidité et à l’accumulation de déchets, comme des feuilles mortes. Ces éléments peuvent abîmer les tuiles ou ardoises, les rendant alors perméables à l’eau. Il est de ce fait primordial de s’en débarrasser, en réalisant régulièrement un démoussage. Celui-ci permet à la fois d’assainir la toiture, mais aussi d’empêcher toute récidive sur une longue période. Il est recommandé de confier cette opération à un professionnel pour qu’il puisse la réaliser avec les produits dédiés, tout en évitant d’endommager la toiture en elle-même.

Lire également : Pourquoi signer un contrat de construction maison individuelle ?

entretien toiture hiver

Exemple d’un spécialiste en Isère, procédant au déneigement de la toiture avant son entretien.

Lire également : Comment choisir des gants de travail ?

En complément du démoussage, un nettoyage de la toiture est recommandé tous les ans, après l’automne. Cela permet de s’assurer que le toit n’est pas encombré et qu’il ne présente pas les conditions nécessaires à l’apparition de mousse.

Prévention des barrages de glace et des fuites de toiture en hiver

Un problème assez spécifique des régions froides, c’est l’apparition d’un barrage de glace sur la toiture. Ces morceaux plus ou moins imposants peuvent en effet fragiliser votre toiture, en empêchant la neige d’être évacuée, favorisant ainsi l’infiltration d’eau et les fuites. Ils sont aussi dangereux pour les occupants lorsqu’ils se détachent et tombent. Leur formation peut d’abord être due au type de toiture de votre habitation, qui peut favoriser la formation de ces congères. Si vous remarquez des problèmes fréquents de barrages de glace, il peut être intéressant de se renseigner auprès d’un professionnel. Celui-ci pourra vous renseigner sur les différentes toitures et les traitements proposés.

En général, il est recommandé de se débarrasser de tout excédent de neige, après de grosses chutes, pour éviter l’entassement. Il est aussi important de garantir une bonne isolation du toit, pour éviter les ponts thermiques qui accélèreraient la fonte de la neige.

Conseils pour le nettoyage et la réparation de votre toit au printemps

L’entretien de base est de nettoyer correctement vos gouttières et votre drain, afin d’assurer une bonne évacuation de l’eau sur le toit. Faire appel à des professionnels vous assurera là encore un bon nettoyage sans mise en danger de la structure.

Après des vents violents et de grosses intempéries, ou simplement après l’hiver, une rapide vérification de l’état de la toiture vous permettra de constater les éventuelles réparations à opérer. Il faudra notamment vérifier l’état du bardeau, et s’assurer qu’il ne présente aucune fissure.