Immo

Comment calculer la rentabilité d’un bien immobilier ?

Tous les investissements sur un bien ne sont pas nécessairement rentables. Il en existe qui sont plus rentables que d’autres. Connaitre la rentabilité d’un investissement sur un bien immobilier est primordial. Pour y arriver, il faut calculer le rendement brut et net. Ces indices sont exprimés en pourcentage. Ce qui vous permettra de savoir ce que vous gagnez sur une opération financière. Découvrez dans cet article, comment calculer la rentabilité d’un bien immobilier.

Calcul de la rentabilité brute d’un bien immobilier

Le calcul de la rentabilité brute d’un bien immobilier est simple et rapide. Il vous permet d’avoir une idée claire et fiable sur la rentabilité. Pour calculer la rentabilité brute, il vous suffit de diviser le revenu annuel du bien par le prix d’achat. Avec les frais d’agence inclus. Tous ceux-ci multipliés par 100. Pour mieux conceptualiser, lorsqu’il s’agit d’un bien locatif, le revenu annuel consiste à la multiplication du loyer mensuel par 12. C’est le résultat qui sera appliqué à la formule de la rentabilité brute.

A voir aussi : Pourquoi confier son bien à une agence immobilière?

Toutefois, il est possible d’inclure dans le prix d’achat, les frais du notaire. Ceci vous permettra d’affiner un peu plus votre calcul. Il faut reconnaître que c’est un peu difficile d’inclure les frais liés au crédit dans le calcul de la rentabilité. Mais si vous avez une estimation de votre crédit, vous pouvez le mettre. Dans les villes comme bordeaux ou Lyon, la rentabilité tourne autour de 4,5% sans difficulté. Dans les autres villes la rentabilité est faible, car le foncier est relativement cher.

Le calcul de la rentabilité nette d’un bien immobilier

Si la rentabilité brute permet de se faire une première idée sur ce que rapportera votre bien immobilier, elle est insuffisante. Car le calcul de la rentabilité ne prend pas en compte les différentes charges. En effet, l’achat d’un bien implique souvent la souscription d’un crédit qui génère des charges. Les charges représentent généralement 20% à 30 % du montant du loyer lorsqu’il s’agit d’un investissement locatif.

Lire également : Qui doit présider une assemblée générale ordinaire ?

Pour obtenir un pourcentage qui représente mieux ce que vous rapporte votre bien, il faut calculer la rentabilité nette. Pour ce faire, il faut déduire du revenu annuel certaines charges. Il faut déduire l’intérêt du crédit et de l’assurance.  Le taux foncier, les charges de copropriété, les frais de gestion personnels, l’entretien et les réparations sont des frais déductibles. Pour finir, les frais d’éventuelles assurances doivent être également déduits dans le calcul de la rentabilité nette.

Le calcul de la rentabilité d’un bien immobilier après l’impôt

Ce calcul de la rentabilité après l’impôt est de loin plus réaliste. Car, elle prend en compte votre fiscalité. Les professionnels parlent souvent de taux d’intérêt de rendement. Ce taux est la vraie rentabilité puisqu’elle prend en compte toutes les charges. Le taux prend également en compte les avantages fiscaux.

Au final, la rentabilité nette peut être supérieure à la rentabilité brute. Il est possible de passer de 4% de rentabilité brute à 6%.

Le calcul de la rentabilité d’un bien immobilier se calcule de plusieurs manières. Vous pouvez calculer la rentabilité brute, la rentabilité nette et la rentabilité après impôts.