Travaux

Comment choisir son système de ventilation ?

Le système de ventilation est un des meilleurs moyens d’assurer l‘entretien de votre cadre de vie. Non seulement il est en mesure de renouveler l’air, mais il vous permet également d’éviter les risques de condensation. Étant donné son importance pour votre environnement, il est normal que vous fassiez attention à quelques points clés si vous comptez obtenir le meilleur de votre choix.

Le système de ventilation à flux simple

La VMC simple flux est un système de ventilation mécanique, capable d’aspirer l’air intérieur se trouvant à l’intérieur de votre environnement pour le rejeter à l’extérieur. Il peut être retrouvé dans pratiquement tous les types de constructions neuves aujourd’hui.

A lire également : Pourquoi signer un contrat de construction maison individuelle ?

Le dispositif de la VMC à flux simple est composé d’un extracteur électrique qui se charge d’absorber l’air intérieur vicié pour ensuite, faire rentrer de l’air frais venu de l’extérieur. À travers le processus d’aspiration de l‘air intérieur, l’extracteur est en mesure de créer une dépression grâce à laquelle l’air extérieur peut rentrer dans le bâtiment. L’air extérieur s’infiltre en se servant d’ouvertures et d’autres bouches d’entrée d’air présentes dans la maison.

Le système de ventilation à double flux

Il s’agit d’un système de ventilation qui, en plus de renouveler l’air vicié présent dans un environnement, se charge également de récupérer la chaleur une fois installée. Ainsi, cette VMC à double flux est équipée d’un ventilateur et d’un échangeur grâce auxquels il est en mesure de croiser l’air chaud et l’air froid sans les mélanger.

A découvrir également : Quelles primes pouvez-vous bénéficier par rapport à la rénovation énergétique ?

L’échangeur récupère les calories qui sont contenues dans l’air extrait pour ensuite les transférer au niveau de l’air soufflé. Contrairement à la VMC à simple flux, l’arrivée de l’air soufflé se fait non pas à travers les ouvertures, mais plutôt par une prise d’air unique.

Après croisement entre l’air se trouvant dans une partie des pièces de la maison, il est répandu dans l’environnement. L’air vicié quant à lui est rejeté à l’extérieur.