Comment choisir un bon terrain pour construire sa maison ?

Comment choisir un bon terrain pour construire sa maison ?

Vous allez enfin pouvoir construire votre résidence. Vous soupiriez depuis longtemps et les choses semblent se mettre en place pour l’accomplissement de ce projet tant souhaité. Pour que tout soit fait dans les règles, vous devez préalablement trouver le terrain sur lequel sera bâtie votre maison. La tâche est sérieuse mais pas fastidieuse si vous procédez avec méthode et sans précipitation. Nous vous donnons un petit coup de main en vous proposant dans cet article quelques recommandations pour choisir un bon terrain pour construire votre maison.

Faire une liste de vos besoins

Pour trouver le bon terrain à bâtir, vous devez préalablement ressortir ce dont vous avez absolument besoin. Il est important de savoir si vous allez vous installer en pleine ville ou dans une zone périphérique. Selon la localisation du terrain, les prix au mètre carré peuvent considérablement fluctuer. Il faut ensuite déterminer la superficie du terrain qui est directement liée à votre capacité financière. Un bon terrain doit être constructible. Il vous faut connaître les caractéristiques du sol et les spécificités liées à l’emplacement. Le type de maison à construire pourrait également influencer le choix du terrain. Pour un avis éclairé, il serait judicieux de contacter un professionnel de l’immobilier. Ce dernier détient sûrement les informations qui vous manquent. Trouvez votre terrain avec Kazaclik et vous aurez ainsi l’assurance d’acheter avec quiétude.

A lire également : Faire son premier investissement immobilier

Consulter les services de la municipalité

Le bon terrain est celui qui vous permet de réaliser le projet de vos rêves. A la mairie vous aurez des informations sur le PLU qui est très important à consulter avant de lancer la construction de sa maison. Vous pourrez aussi prendre connaissance des projets futurs qui seront réalisés à proximité du terrain. Vous serez soumis à des taxes de différentes natures. Vous prendrez soin de bien inclure toutes les charges. La mairie vous fournira cependant tous les renseignements nécessaires pour calculer la défiscalisation temporaire applicable à votre future maison.

Étudier les caractéristiques du terrain

Avant d’acheter un terrain pour construire sa maison, pensez à bien étudier les caractéristiques. Vous devez ainsi prendre en compte la superficie du terrain, son orientation, sa topographie et ses éventuelles contraintes environnementales.

A voir aussi : Quel budget compter pour un investissement immobilier en station ?

La superficie du terrain dépendra de vos besoins et de votre budget. Pensez à bien considérer non seulement la taille nécessaire pour construire votre maison, mais aussi l’espace extérieur dont vous aurez besoin.

L’orientation du terrain joue un rôle crucial dans la qualité de vie à l’intérieur de la maison. L’exposition au soleil peut influencer le chauffage naturel ou artificiel pendant les périodes hivernales ou estivales, ainsi que la luminosité intérieure.

Le relief et le type de sol peuvent affecter le coût des travaux liés aux fondations ainsi que leur durée d’exécution. Des terrains plats sont plus faciles à aménager tandis que des terrains pentus nécessitent une intervention spécifique qui doit être prise en compte dans le budget prévisionnel global.

Certains sites ont souvent des règles liées à leur emplacement géographique sur la carte (zone inondable, par exemple). C’est pourquoi il faut vérifier auprès des autorités compétentes si le site ne présente pas ces risques potentiels afin d’éviter tous désagréments futurs.

Avant tout achat immobilier, prenez le temps de bien étudier les caractéristiques du terrain pour éviter toutes mauvaises surprises.

Vérifier les contraintes environnementales et réglementaires

La vérification des contraintes environnementales et réglementaires est un élément clé dans le choix d’un terrain pour construire sa maison. Ces contraintes peuvent être de plusieurs types : urbanistiques, fiscales, administratives ou encore liées à l’environnement.

Des règles strictement définies par les autorités locales doivent être respectées lors de la construction sur un terrain donné. Des règles telles que la hauteur maximale autorisée, la densité maximale permise pour une zone résidentielle ainsi que les distances minimales entre chaque construction sont autant d’exemples d’éléments qui doivent être pris en compte avant tout achat immobilier.

Il existe aussi des taxes foncières à payer lors de l’achat du terrain ainsi qu’une taxe locale pour la création de voirie et réseaux (TCVR) payée par le futur propriétaire au moment où il se branche aux réseaux publics d’eau potable, d’électricité, etc. Il faut bien s’informer auprès des services municipaux concernés afin d’éviter toute confusion ou surprise désagréable.

Toute personne souhaitant construire une maison doit obtenir préalablement un permis issu par la mairie après dépôt du dossier complet en mains propres contre signature avec tous les documents demandés (certificat CAP notamment). Si le site envisagé serait susceptible d’être affecté par certaine réglementation particulière, elle sera amenée à faire une demande préalable auprès des autorités compétentes.

Le site envisagé est-il en zone inondable ? Est-ce que les constructions antérieures avaient subi les dégâts causés par la mer ou été affectées par l’instabilité de la falaise voisine ? La vérification des contraintes environnementales permettra d’éviter tout désagrément futur. Elle doit être faite aussi pour s’assurer qu’il n’y a pas de risques pour le terrain et/ou pour les habitants liés au radon, aux métaux lourds éventuels ou encore à une situation géologique instable.

Avant de se lancer dans un projet immobilier, il faut étudier toutes ces contraintes qui peuvent varier selon chaque commune et chaque région. Une bonne connaissance du terrain sur lequel on souhaite bâtir sa maison permettra ainsi d’éviter tous problèmes pouvant survenir pendant ou après la construction.