Conseils

Comment bien choisir son gant médical 

Dans le secteur médical, l’usage des gants constitue une pratique assez courante. En effet, les agents de santé utilisent l’outil à diverses fins. Ils peuvent par exemple s’en servir pour protéger les patients de toute infection lors d’opérations chirurgicales ou encore se sécuriser les mains contre les agents pathogènes transmissibles par la peau. Dans tous les cas, il convient de bien choisir son gant médical non seulement pour s’assurer de l’efficacité du matériel, mais également en vue d’un confort d’utilisation. Quels critères considérer à cet effet ? On vous en parle.   

La destination de l’équipement

La destination de l’équipement s’avère le premier critère de choix à considérer. En effet, il existe différents types de gants pour des usages variés. Il faut donc tenir compte de l’acte médical à exécuter pour choisir l’outil qui y répond efficacement. En la matière, une seule distinction semble incontournable. Il s’agit de la différence entre les gants stériles et ceux non stériles.

A voir aussi : 4 bonnes raisons d'opter pour une terrasse sur plots

Les gants stériles constituent des équipements qui réalisent une barrière bactériologique entre le patient et le médecin. Ils sont a priori conçus pour protéger les patients contre les agressions extérieures éventuelles lors d’opérations chirurgicales. Toutefois, ils permettent également au praticien d’avoir une meilleure sensibilité tactile ainsi qu’une bonne souplesse pour réaliser divers examens. Justement, il s’agit généralement de gant latex (un matériau de grande élasticité).

En ce qui concerne les gants non stériles, ils sont utilisés pour des manipulations à haut risque. Autrement dit, ils permettent aux agents de santé de réaliser des activités comme les prélèvements sanguins, le nettoyage d’instruments, les perfusions… sans réellement s’exposer aux substances dangereuses. On distingue dans ce cadre le gant vinyle, le gant PVC, le gant nitrile… rien que des matériaux pour une bonne isolation.

A lire également : Le bureau en espace de coworking, une solution qui plaît

Le confort d’utilisation

Le confort d’utilisation des gants passe par deux principaux facteurs. Il s’agit de l’adéquation des dimensions puis de la prise de précautions contre les allergies.  

L’adéquation des dimensions

Pour qu’un gant soit confortable à l’utilisation, il doit parfaitement seoir à la main. Dans cette optique, les mesures à connaitre sont le tour de paume et la longueur de la main. Pour déterminer votre tour de paume, il suffit d’entourer la main la plus utilisée (droite pour les droitiers et gauche pour les gauchers) avec un mètre-ruban à hauteur de la paume. Renfermez ensuite le poing et relevez la mesure. Pour ce qui est de la longueur de la main, vous devrez simplement dérouler le mètre-ruban du poignet jusqu’au majeur. Relevez aussi la mesure.

Les précautions contre les allergies

Plusieurs précautions peuvent être prises pour éviter les allergies lors de l’utilisation de gants. Il peut s’agir de choisir un matériau compatible avec votre peau (généralement un gant en nitrile pour les personnes allergiques au latex) ou encore d’éviter les outils poudrés.

En effet, de nombreux gants sont poudrés à l’amidon de maïs pour faciliter leur enfilage (meilleur glissement entre le gant et la peau). Or certaines personnes sont tout simplement allergiques à la poudre. Il ne s’agira pas donc dans ces cas de changer le matériau de fabrication du gant. Il suffira pour l’utilisateur d’opter pour des gants non poudrés qui sont aussi faciles à enfiler afin de retrouver son confort.