Crédit

Quelle est la différence entre le TEG et Le TAEG ?

Pour les initiés au secteur des prêts immobiliers, les termes TEG et TAEG n’ont pas de secret. Pour les autres, c’est tout le contraire. Pourtant, la compréhension de ces notions faciliterait certaines opérations. Si vous voulez avoir ces facilités, il conviendrait de faire la différence entre les deux.

TEG et TAEG : présentation

Le Taux effectif global est un taux employé dans le crédit immobilier depuis des années. Il s’agit d’un chiffre exprimé en pourcentage permettant aux investisseurs dans le secteur de l’immobilier de gérer les frais supplémentaires. En réalité, dès lors que l’on a un crédit immobilier, en tant qu’emprunteur, il nous revient de payer des mensualités. Au-delà de ces mensualités, il y a des exigences concernant les frais connexes du processus que l’emprunteur doit gérer. Le taux effectif global n’intègre qu’une minorité de ces frais au crédit immobilier global.

A lire aussi : Irrégularités dans les crédits immobilier : que faire ?

Le TAEG, en ce qui le concerne, est le nouveau taux employé en remplacement au taux effectif global. Il s’agit du taux annuel effectif global qui sert à réaliser les calculs d’intérêt sur le crédit immobilier avec les frais connexes compris, hormis les dus au notaire. Depuis fin 2016, c’est le taux appliqué en lieu et place du TEG dans le secteur de l’immobilier.

Il faut noter que le taux annuel effectif global s’impose surtout sur les crédits de consommation. Cela prend donc en compte vos déplacements, les travaux et autres détails entrant en ligne de compte pour l’obtention du crédit immobilier.

A lire également : Comment déclarer les intérêts intercalaires ?

TEG et TAEG : différence

Les deux taux sont différents l’un de l’autre.

  • Dans la pratique: on remarque que le TEG est plus réduit au crédit immobilier. Grâce à ce taux, on peut obtenir le taux d’intérêt sur le crédit immobilier en se basant sur les mensualités. Les autres frais ne sont alors pas pris en compte. Pourtant, c’est l’emprunteur qui les a à charge. Cela pompe donc son budget au profit des institutions bancaires.

Les nouvelles réglementations entrées en vigueur en octobre 2016, donc le TAEG, font intégrer dans le calcul du taux d’intérêt du crédit immobilier tous les autres frais qui ont permis de contracter le crédit en dehors des frais de notaire.

Le TEG n’est que le taux global d’un mois alors que le TAEG est le taux global de toute une année. L’on a alors une vue d’ensemble sur sa situation financière dans la durée.

  • Les assurances intégrées: le TEG n’intègre pas les assurances de décès ou d’invalidité et de chômage. Cela sous-entend que lorsque le crédit immobilier est calculé avec le TEG l’intérêt ne prend pas en compte les frais des assurances de validité ou d’invalidité souscrites auprès des agences d’assurance. C’est dire que ces dépenses sont oubliées par la banque. Le calcul est donc moins englobant.

Avec le taux annuel effectif global, les assurances citées plus haut sont intégrées. Vous avez alors un taux qui est calculé de façon réglementaire en suivant aussi les dépenses d’assurance. De cette façon, le taux du prêt est plus juste pour l’emprunteur.